Lancement de la politique sur la réussite éducative

L’Association des cadres des CPE était aux premières loges, hier, lors du lancement de la
politique sur la réussite éducative. Avant de se prononcer sur son contenu, nous avons cru bon
prendre le temps d’analyser la documentation et vous livrer, à ce jour, nos impressions.

Tout d’abord, nous saluons la volonté du gouvernement de mettre l’Éducation au cœur de ses
priorités et d’identifier des cibles ambitieuses afin de favoriser le développement
des enfants du Québec. La politique présentée vise une réussite éducative qui va au-delà
de l’obtention du
diplôme en recherchant l’atteinte du plein potentiel de la personne dans toutes ses dimensions,
sans égard à sa provenance, à son milieu ou à ses caractéristiques. Ce souhait d’inclusion nous
était cher ainsi que la volonté de former les citoyens de demain et non simplement de futurs
travailleurs. Nous saluons le fait que la politique reconnaisse le principe que l’éducation
commence dès la petite enfance et que l’engagement des parents et de la communauté soit au
cœur des principes énoncés.

La plupart des éléments soulevés par l’Association des cadres, tant dans son mémoire que lors
de ses représentations tenues dans le cadre des consultations nationales sur la réussite
éducative, ont été retenus et intégrés dans la politique dévoilée hier matin. Nous nous
attendions toutefois à ce que celle-ci soit plus explicite quant aux actions qui seront mises de
l’avant afin de favoriser le développement du plein potentiel de tous les enfants, incluant ceux
âgés de 0 à 5 ans.

Nous croyons fermement que la place des tout-petits devrait demeurer dans les services
éducatifs à la petite enfance. Nous sommes prêts à travailler avec le gouvernement afin de
trouver les moyens d’assurer le développement et l’amélioration continue du réseau. Nous
désirons collaborer à la recherche de solutions afin d’atteindre les cibles ambitieuses fixées
dans la politique sur la réussite éducative et ainsi assurer l’équité et le développement des
jeunes enfants, notre avenir.

Cordialement,

Isabelle Palardy, M.A.
Directrice générale